JUMELAGE

Ottignies - Louvain-la-Neuve / Tiassalé

Retour Accueil

HOME PAGE

M E N U

GENERAL

Le Comité de Jumelage & Contacts

Les Articles de Presse

Les Galeries Photos

Les Liens

Divers

TIASSALE

Situation géographique

Historique de la ville

La ville aujourd'hui

Tourisme

Gestion communale

OTTIGNIES

LOUVAIN-LA-NEUVE

Situation géographique

Historique de la ville

La ville aujourd'hui

Tourisme

Courrier électronique

TIASSALE

Tourisme

ATOUTS TOURISTIQUES

Le Département de Tiassalé comporte plusieurs sites et attractions touristiques à la fois historiques et pittoresques, qui lui donnent un visage toujours plus rayonnant. Entre autres, nous pouvons citer :

La Bourse de Tourisme de Tiassalé (B T T ) qui constitue le pilier de la politique touristique dans la région.

Le pont historique de Tiassalé, un véritable joyau architectural édifié depuis 1934, dont les 22 splendides arcades font de lui, le plus beau du pays. Il est long de 300 mètres. Les fleuves Bandama et N’zi dans un mouvement dialectique se rejoignent pour couler merveilleusement dans le même lit, signe d’union et d’amour. Mais avant le pont, le Bandama se détache pour couler à contre courant sur 25 m environ avant de restituer de manière insolite au N’zi la quasi-totalité d’eau empruntée lors de leur alliance, symbole de partage et de paix.

Le Cénacle du Pont : Cliquez ici...

Les hippopotames de Taboitien, village situé à 5 kilomètres de Tiassalé aux abords du fleuve Bandama avec sa coopérative de pêcheurs à l’épervier.

La chaîne des rochers mystérieux et fascinants qui s’étend de la carrière de pierres de Binao au village d’Ahouakro où l’on découvre des figurines insolites dans un parc archéologique mégalithique qui présente une fière allure à la fois spectaculaire et attrayante.

Les plantations de fleurs communément appelées jardins éclatés du Tchassa offrent aux visiteurs une gamme très variée de fleurs et un fabuleux décor romantique.

La barque historique du capitaine MANET, acteur émérite de la colonisation en Côte d’Ivoire, mais qui, voulant rejoindre en 1893 le comptoir de Tiassalé à partir de Grand Lahou, s’est malheureusement noyé à Ellosso avec son équipage, dans les eaux du Bandama. La barque qui le transportait reste le seul témoin de son odyssée.

Le village de Bodo avec son musée rustique et ses magnifiques tableaux décoratifs et objets d’art fabriqués à partir du bambou de Chine.

La forêt de Séké Séké Dohoun Dohoun, parfaite illustration de la biodiversité et de l’équilibre cyclique de la nature, constitue un site esthétique, hallucinant, envoûtant et attrayant pour le tourisme de découverte.

La Bibliothèque

Photo : Nouvelle bibliothèque à Tiassalé

Le village de M’brimbo avec son authentique plage fluviale et un paysage empreint de sérénité et susceptible de vous bercer au son et au rythme de la nature, à vos moments de doux repos.

Le centre LAMTO pour les recherches écologiques et sismiques, avec sa dimension internationale et ses résultats très impressionnants d’études de botanique et de zoologie, s’avère bien indiqué pour le tourisme scientifique.

Le barrage hydroélectrique de Taabo avec son magnifique plan d’eau et ses nombreux occupants parmi lesquels l’on peut observer des troupeaux d’hippopotames et des caïmans solitaires.

Située au Nord ouest de la sous-préfecture de Tiassalé, la sympathique région du Souamlin aujourd'hui TAABO est pleine de souvenirs : Cliquez ici...

Le riche folklore traditionnel de la Côte d’Ivoire s’exprime diversement à travers les populations cosmopolites de Tiassalé. A titre d’exemples, l’on peut retenir le N’dolo et l’Adjanou des femmes Abbey et Agni, les masques Zamblé et Gou (sacrés), quant aux danses profanes l’on peut noter la Fanfare municipale et le tématé venu du pays wè à l’ouest de la Côte d’Ivoire.

L’ensemble touristique « Le coopérant », aux mets diversifiés qui se veut également un support de recherche, d’organisation et de promotion touristiques dans la région de Tiassalé.

Les sports nautiques : Canoë kayak - Courses et promenades en pirogues - La pêche dans les eaux du Bandama et du N’zi.

Les mets gastronomiques dont les plus prisés sont : les succulents poissons et crevettes du Bandama et du N’zi, les champignons aux pieds longs, etc. Les délicieux fruits exotiques dont les plus recherchés restent les petites bananes Conakry qu’on ne trouve nulle part ailleurs, les ananas, les mangues, etc.

Le traditionnel vin de palme dont la consommation a donné lieu au culte du « Minoun N’gba », pratiqué régulièrement par plusieurs adeptes qui « évangélisent » et chantent les louanges du dieu Palmier.

Complexe hôtelier "Le Baracuda"

Photo : Complexe hôtelier "Le Baracuda"

 

Le Phénomène des Cascades à Tiassalé : Cliquez ici...

Un extraordinaire site préhistorique de monuments mégalithiques spectaculaires. A la découverte du Parc Archéologique d'Ahouakro : Cliquez ici...

Camping et "vie à la belle étoile" dans le département de Tiassalé : Cliquez ici...

 

ATOUTS NATURELS

Les atouts naturels sont diversifiés :

La végétation est dans l’ensemble, constituée de forêts favorables aux cultures de rentes (café, cacao, palmier à huile, hévéa, etc.) et de savanes dont l’exploitation peut se faire au profit des cultures vivrières (bananes, manioc, ignames, légumes, crudité, etc.).

Le climat qui est particulièrement pluvieux, permet à la région d’être régulièrement arrosée sur toute l’année. L’hydrographie est très fournie avec 2 barrages hydroélectriques et 2 fleuves intarissables. Ces atouts sont favorables aux activités industrielles (usines et unités de production) de même qu’aux cultures irriguées, à l’élevage, à la pisciculture et à la pêche.

Le relief peu contrasté, est constitué de plateaux et de plaines susceptibles d’abriter des unités industrielles de tous genres.